< Retour au blog

L’enjeu des fake news ou le télescopage entre raison et émotion

publié le 13/02/2019

L’enjeu de la banalisation des fake news est révélateur d’une remise en cause permanente du vérifiable et des faits au bénéfice du vraisemblable et des opinions. Le doute se généralise, sapant la raison, empêchant les débats argumentés. Pour comprendre le phénomène, il est nécessaire de rappeler deux notions centrales : l’intentionnalité des émetteurs de fake news et la dimension émotionnelle de ces dernières.

En effet, les fake news sont de la « désinformation intentionnelle » de la part de l’émetteur jouant sur les émotions du destinataire. Dès lors, le fait disparaît, l’émotion s’affirme, la vérité s’étiole. Aussi, pour répondre à cette menace, il est nécessaire, au préalable, de prendre en compte les émotions des publics cibles. Cette étape permet alors d’adapter sa communication afin de la rendre la plus audible possible, au sein du tumulte des réseaux sociaux, théâtre d’une guérilla numérique permanente.

Pour aller plus loin.

———

Pour se renseigner sur l’offre de formation.

Pour nous contacter et nous suivre sur Twitter et LinkedIn.

Ces articles peuvent vous intéresser

L’Intelligence artificielle, nouvel allié des émetteurs d’infox

L’intelligence artificielle (IA) permet désormais de générer automatiquement et massivement des infox crédibles, facilitant ainsi la conduite de campagnes de désinformation à grande échelle. Il s’agit du principal enseignement d’une étude du Center for Security and Emerging Technology...

Le business florissant des militants anti-vaccins aux États-Unis

Pour les douze principaux militants anti-vaccins américains, la pandémie de Covid-19 constitue une opportunité de s’enrichir. Animant diverses entreprises et organisations à but non lucratif, ces militants génèrent ainsi plus de 35 millions de dollars de revenus annuels. Il s’agit du...

Sur Instagram, un algorithme qui recommande des infox

Le réseau de partage de photos et de vidéos Instagram est un espace propice à la diffusion de fausses informations, selon le Center for Countering Digital Hate (CCDH). Dans une étude parue en mars 2021, l’ONG anglo-américaine analyse la désinformation en ligne et démontre que l’algorithme...