< Retour au blog

Psychologie des croyances aux théories du complot, de Pascal Wagner-Egger

publié le 17/05/2021

Dans Psychologie des croyances aux théories du complot, Pascal Wagner-Egger, enseignant‑chercheur en psychologie sociale et en statistique, livre une réflexion intéressante sur la méthode scientifique cherchant à caractériser les théories du complot, leur profusion et surtout leur attrait. Ainsi, leur foisonnement s’explique par les sentiments d’anomie et d’anxiété, en développement dans nos sociétés, sans oublier les effets de la révolution numérique. Quant à l’appétence aux infox, elle s’explique par différentes dimensions : sociale-sociétale (les relations intergroupes), psychopathologique (la paranoïa), politique (l’axe gauche-droite), irrationnelle (les biais cognitifs) et communicationnelle (l’intérêt narratif). Dans un livre court et plein de références scientifiques, Pascal Wagner-Egger nous offre une vulgarisation appréciable, même si un peu abscons par moment.

 

Retrouvez d’autres éclairages sur les infox

Pour se renseigner sur l’offre de formation.

Pour nous contacter et nous suivre sur Twitter et LinkedIn.

Ces articles peuvent vous intéresser

Les Maîtres de la manipulation : un siècle de persuasion de masse, de David Colon

Déjà l’auteur de l’ouvrage remarqué « Propagande : La manipulation de masse dans le monde contemporain », paru en 2019, David Colon poursuit son exploration du monde fascinant de la manipulation avec « Les Maîtres de la manipulation : un siècle de persuasion de masse ». Dans ce...

L’Intelligence artificielle, nouvel allié des émetteurs d’infox

L’intelligence artificielle (IA) permet désormais de générer automatiquement et massivement des infox crédibles, facilitant ainsi la conduite de campagnes de désinformation à grande échelle. Il s’agit du principal enseignement d’une étude du Center for Security and Emerging Technology...

Le business florissant des militants anti-vaccins aux États-Unis

Pour les douze principaux militants anti-vaccins américains, la pandémie de Covid-19 constitue une opportunité de s’enrichir. Animant diverses entreprises et organisations à but non lucratif, ces militants génèrent ainsi plus de 35 millions de dollars de revenus annuels. Il s’agit du...