< Retour au blog

Comment analyser une infox ?

publié le 04/06/2019

Les fake news revêtent différentes réalités que sont la malinformation, la mésinformation et la désinformation. Néanmoins, le problème reste entier : comment analyser une infox ? Sachant que s’interroger sur le vrai du faux est trop binaire, il est préférable de chercher à comprendre d’où vient l’infox, par qui elle est portée, de quelle manière, vers quelle audience et surtout, dans quel but.

Il faut ainsi garder en tête le triptyque : émetteur, contenu, audience ciblée. En effet, l’infox ne peut se comprendre qu’en étudiant l’écosystème dans laquelle elle a été créée, s’est propagée et a évolué par la suite. Pourquoi ? Car l’émetteur compte sur nos craintes, nos désirs, et plus globalement nos biais cognitifs pour en jouer , c’est-à-dire les déviations mentales qui nous amènent à apprécier une prise de parole ou un fait à travers nos émotions et moins en nous basant sur la pensée logique.

Pour lire la suite sur Le Cercle Les Échos.

Ce texte fait l’objet d’un article plus exhaustif, intitulé « La contre-information : quelle stratégie pour endiguer les infox ? », à retrouver dans la troisième édition du Manuel de l’intelligence économique, ouvrage publié à l’automne 2019 sous la direction de Christian Harbulot.

———

Pour se renseigner sur l’offre de formation.

Pour nous contacter et nous suivre sur Twitter et LinkedIn.

Ces articles peuvent vous intéresser

Partager des infox, une mauvaise habitude

Twitter, Instagram, TikTok… Les réseaux sociaux sont des espaces propices à la diffusion d’infox. Ces infox émanent le plus souvent d’un petit nombre d’émetteurs dont les publications sont massivement partagées. Mais pourquoi les internautes relayent-ils de fausses informations ?...

Se légitimer par l’armée : le pari militaire de la mouvance QAnon

Aux États-Unis, la mouvance complotiste QAnon s’appuie sur la bonne image de l’armée et des anciens combattants pour légitimer ses obsessions et attirer de nouveaux adeptes. Une étude publiée en décembre 2022 par l’ONG américaine Human Rights First analyse cette stratégie...

Changer le contexte, mais pas les obsessions : une analyse des publications complotistes

Twitter, Instagram, TikTok… Les réseaux sociaux sont des espaces propices à la diffusion de fausses informations. Ces infox émanent le plus souvent d’un petit nombre d’émetteurs très actifs en ligne. Comment s’y prennent-ils concrètement pour rédiger leurs articles faux ou trompeurs ?...