< Retour au blog

Une déchéance de rationalité inéluctable ?

publié le 21/05/2019

Dans son dernier ouvrage, le sociologue Gérald Bronner nous livre un retour d’expériences personnel, voire intimiste, qui peut se voir comme une introduction sur ses activités. Avec Déchéance de rationalité, cet auteur reconnu et prolixe d’ouvrages plus académiques, revient sur son travail sur les croyances collectives, les biais cognitifs donnant lieu au complotisme.

Ces questions, d’une importance cruciale, sont analysées par le sociologue au travers de la confrontation à la réalité. Gérald Bronner rejette ainsi le déterminisme social, explication qu’il juge trop simpliste. Selon lui, il faut comprendre également les invariants mentaux. Histoires personnelle et collective s’enchevêtrent.

Néanmoins, l’individu reste, selon Gérald Bronner, maître de nos choix. En s’interrogeant sur notre apathie collective, le sociologue pointe la nécessaire lutte contre la crédulité généralisée. La révolution sur le marché de l’information (plateformes et stratégies pour capter l’attention) doit se coupler à une révolution pédagogique : l’éducation des esprits afin de gagner en capacité critique.

Mais que faire face au court-termisme politique absolument irrationnel et, inversement, à la force d’inertie d’une technostructure comme celle du ministère de l’Éducation nationale ? Vaste programme sociétal… et politique.

A lire également, cette recension d’ouvrages : fake news et politique ; l’enjeu des infox.

———

Pour se renseigner sur l’offre de formation.

Pour nous contacter et nous suivre sur Twitter et LinkedIn.

Ces articles peuvent vous intéresser

Apocalypse cognitive, de Gérald Bronner

Dans son dernier ouvrage, le sociologue Gérald Bronner, également membre du conseil d’orientation de la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes), offre une plongée dans l’histoire de notre disponibilité mentale, qui est actuellement...

5G et menace pour la santé : des anti-ondes peu nombreux mais motivés

Anne Souyris, l’adjointe à la santé publique de la mairie de Paris, affirme que « si rien ne prouve la toxicité des fréquences liées à la technologie 5G, il semble bien que rien, à l’heure actuelle, n’en garantisse non plus l’innocuité ». Contestable sur le plan scientifique, cet...

Le déploiement de la 5G, un débat de société

La 5ème génération de réseau mobile (5G) est lancée en France. Elle est présentée par ses promoteurs comme un instrument de rupture qui, en offrant un meilleur débit Internet et des taux de latence réduits, doit révolutionner les usages dans différents secteurs, notamment grâce à la...